Volver

Il faut déjà partir… Cette nuit, retour à Córdoba. Mais je pense déjà à revenir… Et Margaux elle, encore si près pendant quelques semaines, y pense déjà, a volver. Au moins pour voir le museo de bellas artes, on a été si frustrées de le voir fermé !!! 😊 (et on a surtout bien tourné pour le trouver…)

Notre matinée a démarré avec le cementerio de la Recoleta. Aussi célèbre que le Père-Lachaise ! Une différence cependant, pas de tombe mais des caveaux familiaux, et TOUT Buenos Aires y est ! Enfin ceux qui ne sont plus. Enfin, y sont ceux qui ont été… Bref.

Sinon la principale attraction est de chercher la tombe de Evita. Et d’écouter les guides s’arrêter un peu partout dans le cimetière, tendre l’oreille, et les entendre parler d’Evita même si l’endroit montré n’a rien à voir avec elle (mais il y a toujours une anecdote qui s’y rapporte…) Une vraie star !

Anecdote quand même : j’ai failli perdre Margaux 😔. On déambulait entre deux caveaux, quand je lui ai fait remarquer au détour d’une porte défoncée que je trouvais glauque le côté un peu délabré. Elle me répond « ah bon, pourquoi glauque ? ». Je développe en marchant. Me retourne au bout d’un moment, étonnée du silence qui se prolonge. Plus de Margaux… Grosse frayeur, si j’avais cru aux fantômes j’aurais pu penser qu’elle avait été enlevée. On a fini par se retrouver, merci la technologie 😁

Café pour se remettre de nos émotions. Tours et détours pour trouver le musée des beaux arts. Fermé donc. Et enfin, balade dans le quartier de Palermo. Bobo à souhait, coloré, fresques murales où viennent se faire prendre en photos (ou se prendre en photos, équipés de pieds à selfie) les porteños et surtout les porteñas, rempli de magasins et bars à la déco faussement négligée (le comble du bobo). Un bel endroit où déambuler en flânant.

Marcher dans Buenos Aires c’est du bonheur. Le nez en l’air, à l’ombre d’immenses arbres fleuris, les quartiers très différents se déroulent. San Telmo, maisons basses colorées de rose, orange et crème, joliment délabrées, balcons et fer forgé, volets verts et portes en bois. Palermo aux rues plus larges, immeubles plus hauts, plus chics, plus de vert aussi. La Boca ce soir pour finir, très très délabré… Mais les couleurs compensent ! Du rose, du vert, du bleu, des cafés en terrasse, de la musique. La vie et le feu. Et la Bombonera ! Fermée mais impressionnante quand même.

Au milieu de tout ça on a quand même réussi à glisser un musée 😊 Le MALBA, musée d’art moderne d’Amérique latine. Une vraie découverte ! Il n’y a pas que Diego Rivera et Frida Kahlo en Amérique latine… Morceaux choisis

Un jour, voy a volver ! J’espère (et j’attends ?)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s