Buenos Aires día uno !

Voyage en car pour relier, de nuit, Córdoba à Buenos Aires : m’a valu une grosse frayeur quand on s’est retrouvées au-dessus de l’écran de télévision collectif, film en anglais, puis un autre en espagnol. Difficile de lire « Cent ans de solitude » dans ces conditions… 😊 Mais même les Argentins, gros fêtards et couche-tard finissent par éteindre, ouffff….

Réveil un peu matinal, main glacée sur mon bras (brrr… cauchemars assurés ce soir), du baristo qui me proposait le petit déjeuner. Failli lui en vouloir, mais ça m’a permis de voir le soleil se lever sur la pampa de Buenos Aires, alors je lui ai pardonné !

Première journée à errer essentiellement dans le quartier de San Telmo (notre quartier), et el Centro, juste à côté. J’adore cette ville… D’abord, il y a des librairies partout ! Avec la « plus vieille d’Argentine » et la « plus du monde » (cette dernière, El Ateneo, située dans un ancien théâtre, café sur la scène, livres partout, rez-de-chaussée, les loges du 1er et 2e étages, extrêmement bien achalandée, j’aurais pu y passer la journée !), déjà, on partait bien !

(Libreria de Ávila, la plus vieille d’Argentine 😊)

(El Ateneo, la « plus belle du monde » 😍)

Mais aussi….

Mais aussi il y a ces vieilles rues aux immeubles rococo, ou art nouveau, ou coloniaux, à la fois monumentaux et décrépits.

Il y a ces traces d’histoire partout, vieillies églises, la plaza de Mayo (qui garde les traces de ces abuelas qui manifestent depuis bientôt 30 ans pour leurs enfants « desparecidos »).

Il y a cette atmosphère européenne et sud-américaine si particulière en Argentine, renforcée encore ici.

Il y a ces odeurs de figuiers qui nous happent, inattendues, à un coin de rues.

Il y a ces gens qui parlent, qui parlent, avec ce petit accent chuintant tellement charmant.

Il y a Mafalda 😊

Il y a ces larges avenues plantées d’arbres immenses aux fleurs inconnues et odorantes.

Il y a ces places, immenses ou intimes, aux palmiers qui nous font souvenir qu’on est loin, très loin de Paris.

Et puis il y a la culture.

Museo de la Casa rosada (on est incollables sur tous les coups d’Etat, poussées d’indépendance, prise de pouvoirs successives, noms des différents présidents, vie et mort de Peron et son Evita (qui s’appelait Maria-Eva Duarte Peron, tiens, tiens…. ai-je eu des parents péronistes ? 😁).

Le Cabildo (haut lieu civique de Buenos Aires, où se sont longtemps réunies les instances rendant la justice, gouvernant la ville et ses alentours, une espèce d’hôtel de ville élargi).

Le musée d’art moderne (pour être honnêtes pas visité en entier on s’est fait cueillir par l’heure de fermeture !), mais exposition passionnante sur la géographie et l’art argentin.

(Au hasard parce que j’ai aimé beaucoup de choses… Calixto Mamami, sculptures sur bois).

Et ça c’était avant le millalonga !!! Entraperçu dans la rue tout à l’heure, un plus près sur une petite place à côté de chez nous à l’instant. Et…. Grâce à une tireuse de cartes de tarot aux charmes de laquelle nous avons succombé… on a fini la soirée dans un marché couvert, orchestre et danseurs qui vont avec. Excellent… les pieds qui caressent le sol, les yeux fermés pour savourer, les mains qui effleurent les épaules… Donne déjà l’envie d’y retourner…

Bon d’accord, dans la description de cette journée de rêve, je passe sous silence pour ne garder que le meilleur, ou presque (prétérition !), le chauffeur de taxi à l’arrivée ce matin qui, profitant de nos yeux encore engourdis, nous a quasi obligées à monter dans sa voiture (pirate certainement, pas de compteur !), nous a prix le double du prix normal, et surtout…. a passé tout le trajet à envoyer des whatsapp à tout son carnet d’adresse (des vocaux, certes, mais flippant quand même…). Et la visite guidée de la Manzana de los luces (qui a manqué nous endormir, même si la guide était passionnante – mais peut-être l’était-elle trop ? – et pouvait s’émerveiller devant la trace ancienne d’une vieille fenêtre reconstituée partiellement, et l’état du sol… mais qui nous a un peu perdues.

Riche journée ❤️

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s