Argentine, jours 1 et 2

Arrivées hier à Córdoba après un voyage long mais tranquille, premier aperçu de la ville. Pas de pression, pas de précipitation : on est là pour un moment ! Chouette impression que de partir à la découverte d’une ville en ayant tout son temps !

Aujourd’hui matinée studieuse puis balade après un déjeuner dans un resto typique, empanadas et locro (appétissant mais TRÈS copieux !)

Petit café pour prendre notre élan avant une après-midi de visite, dans un endroit enchanté, LE café-librairie du coin, où on aurait pu rester des heures…

Puis visite guidée de la Universitad nacional y collegio Montserrat. En espagnol donc ma compréhension était limitée. Chopé quelques mots quand j’ai entendu parler d’Harry Potter (4 confréries représentées comme dans le roman), et d’un fantôme mystérieux. Menée à pas enlevés par deux lycéennes en dernière année, c’était bien sympa quand même !

Le tour s’est achevé par la visite du musée des sciences local, qui valait autant par ses instruments étranges (ancêtre du cinéma ou de la machine à vapeur) que du guide, qui pouvait passer plusieurs minutes à préparer une démonstration qui durait une seconde, avec un enthousiasme attachant ! Trop content de nous faire essayer son antique télégraphe ou de montrer la pâlote étincelle verdâtre qui, à force de tours de manivelle, a fini par émerger d’une machine infernale compliquée !

Et enfin, « last but not least » (comment cela se dit-il en espagnol ???), en fin de journée, sur la place principale, on s’est arrêtées un moment pour admirer un orchestre de milonga (ou était-ce le plus local cuarteto, datant des années 40 et longtemps moqué de l’élite de Buenos Aires ?) sur la musique duquel s’élançaient des danseurs endiablés, tous âges confondus.

Mention spéciale pour l’un d’entre eux, à la doudoune noire et rouge, qui faute de partenaire dansait avec sa veste et ses écouteurs de téléphone. Quittait la piste improvisée à la fin de chaque chanson. Pour revenir de plus belle au début de la suivante, comme possédé. Le tout, le sourire aux lèvres, le rythme dans la peau, et l’applaudissement facile. Hâte d’être à demain pour revoir ça !

Publicités

Un commentaire sur “Argentine, jours 1 et 2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s