Cartagena de Indias

Après un long voyage en collectivo, qui nous a imposé une pause incompréhensible en plein cagnard à côté de Barranquilla (changement de bus au bout d’une heure, mais pour un moins confortable et moins climatisé, après un transvasement long et minutieux des nombreux bagages, les mystères du transport routier !), arrivée tardive, sous un soleil mordant et une chaleur étouffante à Cartagena.

Le trajet en car m’a permis de finir enfin « L’amour au temps du choléra », un des plus beaux livres que j’ai jamais lus, d’autant plus apprécié que je l’ai lu ici 🙂

Ambiance totalement différente à Cartagena, touffeur, moiteur, grouillement d’une grosse ville. Mais au détour des touristes, des calèches, et des sollicitations diverses, de jolies maisons à balcons en bois ouvragés et fleuris, colorées, aux airs méditerranéens.

En attente sur les remparts d’un soleil qui ne s’est pas couché dans le flamboiement que l’on attendait, on est reparties bredouilles, mais seulement après avoir admiré les prouesses d’un wind surfer incroyable, qui s’envolait littéralement dans les airs, seul sur une mer moutonneuse, avec des centaines d’yeux tournés vers lui (et le soleil dont on espérait qu’il allait enfin rougir !).

De notre chambre, qui donne dans une rue animée du quartier San Diego, à deux pas du Centre, la nuit arrive et les bruits s’estompent, jusqu’à presque disparaître. Seuls subsistent encore, de temps à autre, le pas mesuré et d’un autre temps des chevaux aux fers bruyants, qui trottent pour une dernière visite nocturne de la ville à des visiteurs tardifs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s